Actualités

L’ICM accueille 3 conférences internationales sur la radiobiologie

15 Juin 2015

Radiobiologie appliquée à l’oncologie

La radiobiologie appliquée à l’oncologie est le fer de lance de la recherche en radiothérapie à Montpellier. En effet, un programme du SIRIC Montpellier Cancer, coordonné par le Pr David Azria, radiothérapeute oncologue (ICM), et le Dr André Pèlegrin, chercheur (IRCM), développe une recherche translationnelle originale et compétitive dans ce domaine. Son objectif est d’améliorer la connaissance des paramètres radiobiologiques prédictifs d’efficacité et de tolérance aux radiations ionisantes, au profit de nouvelles stratégies de radiothérapie personnalisée.

L’ICM a été retenu cette année pour accueillir trois conférences internationales sur le thème de la radiobiologie ; l’organisation a été confiée au SIRIC Montpellier Cancer. Une centaine de scientifiques sont ainsi attendus pour discuter des dernières avancées sur des programmes de recherche, qui ont pour objectif de mieux comprendre les raisons de la radiosensibilité observée chez certains patients traités en radiothérapie et d’améliorer leur qualité de vie.

 

- La réunion annuelle du Consortium international de Radiogénomique (RGG), le lundi 15 juin (9h00 - 17h30).

La conférence sera ouverte par le Pr Jacques Domergue, directeur de l’ICM, le Dr Claude Sardet, directeur de l’IRCM, Jacques Mercier, Vice-Président de la recherche (Université de Montpellier), le Pr David Azria et les deux coordonnateurs du Consortium RGC et de Requite, le Pr Barry Rozenstein (USA) et le Pr Catharine West (GB).

Le Consortium, qui regroupe 122 membres de 67 institutions dans 18 pays, mène des projets collaboratifs pour comprendre les implications de certains facteurs génétiques dans la radiosensibilité observée chez certains patients.

Cette réunion va permettre de faire le point sur différents projets scientifiques, notamment le projet Requite et l’essai multicentrique français, coordonné par le Pr Azria, sur l’évaluation de l’utilisation d’un test sanguin pour repérer les patients qui seront le plus à risque de toxicité tardive dans les cancers du sein et de la prostate.

 

- Le congrès annuel du programme européen de radiobiologie « Requite », le mardi 16 juin (9h15 - 17h00) et le mercredi 17 juin (9h00 - 12h30).

L’étude Requite, à laquelle l’équipe du Pr David Azria participe, a pour objet la validation de nouveaux biomarqueurs prédictifs de la toxicité à la radiothérapie ; elle est portée par 9 pays européens, dont la France avec Montpellier. Son objectif principal est de créer une cohorte prospective de patients traités par radiothérapie selon les standards validés pour un cancer du sein, de la prostate ou du poumon. Le site de Montpellier, seul participant français, constitue l’un des 9 centres de recrutement pour l’étude clinique et l’un des 3 centres de recherche pour l’évaluation des biomarqueurs de radiosensibilité individuelle (analyse des déterminants génétiques et validation du test d’apoptose).

Au total, 5 300 patients seront inclus sur une période de 24 mois, dans 8 pays. En France, 800 patients atteints d’un cancer du sein ou de la prostate et traités à l’ICM par radiothérapie participeront à cette étude. Ce projet ouvre la voie à de nouvelles coopérations internationales et conforte la position stratégique de l’ICM dans le domaine de la recherche intégrée en radiothérapie et radiobiologie.

 

- La réunion du conseil scientifique international du programme de recherche en radiobiologie du SIRIC, le mercredi 17 juin (14h00 à 17h00).

Le SIRIC réunit son comité consultatif international composé du Pr Barry Rozenstein, du Pr Catharine West et du Pr Mahmut Ozsahin (Lausanne), experts internationaux reconnus pour les thématiques de recherche de son Programme en radiobiologie. Ce comité intervient pour émettre des recommandations concernant la pertinence des orientations scientifiques du programme.

Vidéos
Aucune vidéo actuellement.