Actualités

L’ICM, premier acteur en France à sécuriser l’intégralité de son circuit du médicament

05 Juillet 2018

Oncosafety ICM

Alors que l’étape d’administration serait source de 40% des erreurs médicamenteuses (Agence Nationale de Sécurité du Médicament - 2010), l’Institut du Cancer de Montpellier est le premier établissement en France à mettre en place un système totalement informatisé pour sécuriser l’administration des chimiothérapies. Ce système, appelé Onco Safety, est issu d’une collaboration étroite entre les équipes de l’ICM et celles de B. Braun, entreprise de développement de dispositifs médicaux innovants.

Une sécurité supplémentaire pour le patient

Si, en France, les étapes de prescription et de préparation du médicament sont déjà strictement encadrées, grâce notamment à l’informatisation et à la robotisation, l’étape de l’administration restait jusqu’à présent principalement manuelle. Les personnels soignants ne disposaient pas encore d’outils pour les accompagner dans l’administration du bon médicament au bon patient, à la bonne dose, par la bonne voie et au bon moment.

 

« A l’ICM, compte tenu du caractère particulièrement sensible des chimiothérapies, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Notre objectif était de sécuriser entièrement le circuit du médicament. Nous avons donc travaillé sur une solution pour sécuriser une phase particulièrement à risque, celle de l’administration ». Dr Sylvain Poujol, pharmacien à l’ICM.

 

Dispositif médical informatisé innovant, Onco Safety a ainsi été développé par l’entreprise B. Braun en collaboration avec le département de Pharmacie de l’ICM, coordonné par le Dr Frédéric Pinguet. 
 

« Nous sommes fiers d'avoir collaboré avec l'Institut du Cancer de Montpellier pour développer la première solution permettant une administration sécurisée des médicaments en oncologie. » Mme Sylvie Vanheerswynghels – Membre du Comité Exécutif B. Braun France.
 

Un outil innovant au service des équipes

Le système a été pensé pour permettre aux soignants de valider, par simple lecture informatique de code-barres, l’identité du patient, de respecter l’ordre d’administration du médicament validé, de programmer de façon automatisée les débits de perfusion qui peuvent impacter la toxicité et l’efficacité du traitement. C’est un véritable outil de sécurisation au service des équipes soignantes.
 

De plus, le système collecte automatiquement des données exhaustives et très précises sur les modalités d’administration et évite ainsi aux infirmières des saisies manuelles très chronophages.
 

« La mise en place d’un tel système renforce la sécurité des soins. Les conditions de travail sont également améliorées et l’organisation plus efficiente grâce à l’outil de supervision qui rend visible en temps réel l’état d’avancée des traitements dans chaque chambre. Ces performances permettent en outre aux équipes soignantes de réinvestir la relation avec le patient. » Cédric Guillaumon – Directeur des Soins et des Services Médico-Techniques.

 

L’ICM est le premier établissement français à sécuriser totalement le circuit du médicament en Oncologie, de la prescription à l’administration médicamenteuse. Attirés par la valeur ajoutée d’un tel dispositif, d’autres établissements de santé ont déjà pris rendez-vous pour venir le découvrir.
 

   

Vidéos
Aucune vidéo actuellement.
À télécharger
Aucun téléchargement actuellement.