• En tant que professionnel de santé, est ce que je peux joindre les équipes de l'ICM ?

    Oui, l'ICM a ouvert une ligne téléphonique dédiée aux professionnels de santé : le 04 67 61 47 47.

    Le numéro accessible de 8h30 à 19h, permet aux médecins, pharmaciens, infirmiers ou tout autre professionnel de santé, de rentrer en contact rapidement avec l'ICM.

    N'hésitez pas à utiliser cette ligne OncoPro 04 67 61 47 47.         

  • Un patient peut-il réaliser plusieurs TEP scan au cours de sa maladie ?

    Oui, bien sûr. Cependant les indications sont bien codifiées et sont le plus souvent posées par le chirurgien, l’oncologue, ou le radiothérapeute prenant en charge le patient, afin de définir au mieux une stratégie thérapeutique, par exemple lors du bilan initial, lors du bilan d’une récidive, ou bien pour évaluer l’efficacité d’un traitement. Sauf cas particulier, l’examen ne sera pas réalisé dans le cadre d’une simple surveillance sans point d’appel.

  • Quelle différence entre le PET-CT et le SPECT-CT ?

    Il s’agit de 2 techniques d’imagerie « hybride » utilisées en médecine nucléaire

    • Le PET-CT (Positron Emission Tomography couplé au CT Computed Tomography) ou TEP scan est le nom de la machine mais aussi de l’examen réalisé à l’aide d’une caméra PET après injection d’un radiotraceur émetteur de positons tel que le FDG marqué au Fluor 18, le plus couramment utilisé en oncologie.
    • Le SPECT-CT  (Single Photon Emission Computed Tomography) est l’examen tomographique obtenu à l’aide d’une gamma-caméra , après injection d’un traceur émetteur de photons , tel que le Technétium ou Tc99m marquant un analogue des biphosphonates permettant  la réalisation d’une scintigraphie osseuse. La technique SPECT couplée au CT, permet d’obtenir des images en coupes des organes plus précises que les clichés statiques.
  • Quel est le niveau de dose reçue pour un patient réalisant un TEP scan (PET-CT) par rapport à un simple scanner ?

    Contrairement à une idée reçue, la dose efficace délivrée au patient lors d’un TEP scan est du même ordre que celle délivrée lors d’un scanner, de l’ordre de 10 mSv. Pour rappel, la radioactivité naturelle est de l’ordre de 2,4 mSV/an.

  • Y a-t-il un risque pour le personnel prenant en charge un patient qui vient de réaliser une scintigraphie ?

    Le risque n’est pas significatif. Le respect de recommandations simples telles que limiter le temps passé et augmenter un peu la distance au patient suffit à réduire l’exposition. Cependant il est préférable d’éviter qu’une femme enceinte prenne en charge le patient juste après son examen.

  • Qu’est ce que la radiothérapie « métabolique » ?

    Appelée aussi « radiothérapie interne vectorisée », elle consiste à administrer, par voie orale ou intra-veineuse , un médicament radioactif (radiopharmaceutique) qui va se fixer préférentiellement sur un tissu ou un groupe de cellules et ainsi l’irradier de façon sélective. Le plus couramment utilisé est l’iode 131 pour l’IRAthérapie des cancers thyroïdiens.