L'alcool

Deuxième cause de mortalité évitable après le tabac, la consommation d’alcool est responsable de 49 000 décès par cancer, maladie cardiovasculaire, cirrhose, et mort violente (Guérin et al, 2013).

La consommation d'alcool en France était estimée à 11,6 litres d'alcool pur par habitant en 2013, soit environ 2,5 verres de 10 g d'alcool par jour et par habitant (site web OFDT). Cette consommation demeure l'une des plus élevées en Europe et dans le monde.

Par ailleurs, près d’un adulte sur deux consomme de l’alcool au moins une fois par semaine et 10% chaque jour, en particulier les plus de 50 ans. Les plus jeunes consomment moins régulièrement mais rapportent plus d’alcoolisations ponctuelles importantes (aussi connues sous le nom de "binge-drinking") (Beck et al, 2016).

 

Même à faible dose, l'alcool augmente le risque de cancers

L'effet de la consommation de boissons alcoolisées dépend principalement de la quantité d'alcool apportée et non du type de boisson (vin, bière, apéritifs...). Quel que soit le type d'alcool consommé, les verres standards servis dans les bars contiennent tous en général la même quantité d'alcool pur : un verre de bière ou de vin aura le même effet cancérigène qu'un verre de whisky.

(source : INCa, site web)

L'alcool est classé cancérigène pour l'Homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). L’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées est transformé dans l’organisme en composés favorisant le développement de cancers.

Les études scientifiques montrent une augmentation du risque de cancer dès la consommation moyenne d’un verre par jour ; cette augmentation du risque est proportionnelle à la quantité d’alcool consommée. Ainsi, toute consommation régulière d'alcool, même faible, est à risque (WCRF, 2007).

L'alcool augmente le risque de développer certains cancers :

 

 

  • Les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx ;
  • Le cancer de l'œsophage ;
  • Le cancer colorectal ;
  • Le cancer du sein ;
  • Le cancer du foie.

(source : INCa, site web)

On considère ainsi que près de 80% des cancers de l'œsophage, 20% des cancers du côlon-rectum et 17% des cancers du sein sont dus à la consommation d'alcool en France (WCRF, 2007).

Il a été démontré que le risque de développer un cancer des voies aérodigestives supérieures diminue après 10 ans d'arrêt de la consommation d'alcool et qu'après 20 ans, il ne diffère plus significativement de celui des personnes qui n'ont jamais bu.
 

Conseils pour préserver sa santé

Pour les adultes, si vous consommez de l’alcool, pour limiter les risques pour votre santé au cours de votre vie, il est recommandé de :

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de 2 verres standard par jour ;
  • avoir des jours dans la semaine sans consommation.

Pour suivre ces recommandations, il est conseillé de :

  • réduire la quantité totale d’alcool que vous buvez à chaque occasion ;
  • boire lentement, en mangeant et en alternant avec de l’eau ;
  • anticiper les situations de sollicitation à boire de l’alcool.

Pour les jeunes de moins de 18 ans, les femmes qui envisagent une grossesse, qui sont enceintes ou qui allaitent, il est recommandé de ne pas consommer d’alcool.

Besoin d’aide ?

Si vous estimez avoir besoin d'une aide pour limiter ou arrêter votre consommation d'alcool, vous pouvez en parler avec votre médecin traitant, un médecin addictologue ou dans un centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), qui peut vous proposer gratuitement un soutien ou un suivi individuel.

Vous pouvez également bénéficier d'une écoute et d'un soutien sur Internet via Alcool Info Service, ou joindre ce service par téléphone au 0980 980 930 (de 8h à 2h, coût d'un appel local).

Vous pouvez aussi assister à des réunions de groupes d’entraide. Par exemple :

  • Alcooliques Anonymes (AA) : vous trouverez des renseignements sur leur site ou par téléphone au 09 69 39 40 20 (24h/24, coût d'un appel local),
  • Alcool et les proches (ALP34) : vous trouverez des renseignements sur leur site ou par téléphone au 06 63 83 10 27 (coût d'un appel local)
  • Alcool assistance : vous trouverez des renseignements sur leur site ou par téléphone au 01 47 70 34 18 (coût d'un appel local) ou par email contact@alcoolassistance.net