Dépistage du cancer colorectal

Le dépistage précoce du cancer colorectal est essentiel. Détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Le cancer colorectal, ou cancer du côlon-rectum, touche chaque année près de 45 000 personnes en France (2e chez les femmes et 3e chez les hommes). Il survient en grande majorité chez les personnes de plus de 50 ans et est responsable de près de 18 000 décès par an.

Le dépistage organisé du cancer colorectal

 

Un programme national de dépistage organisé du cancer colorectal cible les hommes et les femmes de 50 à 75 ans à qui il est recommandé d’effectuer un test de dépistage immunologique tous les 2 ans, suivi d’une coloscopie en cas de positivité du test.

  • Le programme de dépistage organisé vous concerne dès lors que vous ne présentez aucune histoire personnelle ou familiale susceptible de vous prédisposer à cette maladie, ni symptôme pouvant évoquer un cancer colorectal. Votre niveau de risque est alors considéré comme «moyen» car le seul facteur de risque est votre âge. Votre médecin vous proposera de réaliser tous les 2 ans un test immunologique de recherche de sang dans les selles. Ce test est rapide et efficace. 
  • Dans le cas où vous avez des antécédents personnels ou familiaux de maladies colorectales, vous avez un risque dit « élevé » de développer un cancer colorectal au cours de votre vie. Votre médecin le déterminera lors de la consultation et vous adressera à un gastroentérologue pour un suivi adapté. Ce cas de figure représente 15 à 20 % des cancers colorectaux diagnostiqués en France. Dans cette situation, la modalité de dépistage recommandée est la coloscopie.

En cas de cancer du côlon, une prise en charge pluridisciplinaire est nécessaire. L’ICM prend en charge de manière globale et multidisciplinaire les patients atteints de cancers colorectaux au travers des activités de soins (endoscopie, chirurgie, oncologie médicale, radiothérapie, nutrition), des activités de laboratoire (anatomopathologie, oncopharmacologie, biologie) ainsi que de l’activité d’oncogénétique et de recherche clinique.

L’ICM, acteur majeur de la prise en charge des cancers colorectaux

Chaque année, l’ICM traite plus de 800 personnes pour un cancer colorectal, soit plus d’un tiers des patients en Languedoc-Roussillon.
L’Institut propose à chaque patient le traitement le mieux adapté à sa situation grâce à une prise en charge multidisciplinaire, à des traitements personnalisés et à son expertise nationalement reconnue en matière de chirurgie, de radiothérapie, de traitements oncologiques (accès à des molécules innovantes) et un accompagnement du patient pendant et après le cancer.

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube