100 ans de lutte contre le cancer

D'une petite unité à un campus de pointe, l'Histoire de l'ICM - Val d'Aurelle est faite de victoires contre le cancer.

Faite d'espoir et de victoires, l'histoire du Centre ne va cesser d'être alimentée par des femmes et des hommes au dévouement et à l'éminence remarquables. Paul Lamarque, Claude Romieu, Claude Solassol, Henri Pujol, Jean-Bernard Dubois... Tous ces Professeurs de renom ont façonné l'identité du Centre jusqu'à ce qu'il devienne le centre de référence de la région, dans la prise en charge des patients et dans la recherche en cancérologie.

L'histoire de l'ICM en quelques dates clés

  • 1923 : Un arrêté ministériel crée le Centre régional de lutte contre le cancer de Montpellier en individualisant 5 lits, au sein de l'hôpital public suburbain devenu aujourd'hui hôpital Saint-Eloi.
  • 1935 : Dans la même enceinte hospitalière, construction du Pavillon "Clinique Curie", abritant 80 lits et un service de curiethérapie et radiothérapie.
  • 1939 : Le Professeur Paul Lamarque devient le Directeur Général du Centre de lutte contre le cancer de Montpellier. Il va le rester 24 ans.
  • 1945 : Le 1er octobre 1945, le Général de Gaulle signe l'ordonnance
    n° 45-2221 relative à l'organisation des Centres de lutte contre le cancer et à leur réglementation, ordonnance donnant le statut de Centre régional de lutte contre le cancer au service de Montpellier. Sous l'impulsion du Professeur Paul Lamarque, le Centre connaît un fort développement scientifique.
  • 1963 : Le Professeur Claude Romieu est nommé Directeur Général. Le Centre, avec la création de consultations locales et régionales, concrétise la vocation régionale de l'établissement.
  • 1972 : Le pavillon Curie est renommé "Centre Paul Lamarque".
  • 1976 : La croissance des activités et la vétusté des locaux du Centre Paul Lamarque rendent nécessaire la création d'un nouveau Centre moderne, capable de répondre aux besoins cancérologiques de la région Languedoc-Roussillon. Le transfert des activités vers la zone nord de Montpellier (Zolad) se fera par tranches dont la première est le pavillon d'hospitalisation de Val d'Aurelle.
  • 1981 : Nomination du Professeur Henri Pujol au poste de Directeur général. Le doyen de la Faculté de Médecine, Claude Solassol, est nommé Directeur-Adjoint.
  • 1987 : Mise en service du bâtiment hospitalier appelé Val d'Aurelle II. Ce bâtiment dispose de 35 chambres d'hospitalisation, d'un secteur d'hospitalisation de jour, du plateau technique nécessaire à l'utilisation des technologies nouvelles.
  • 1988 : Ouverture du Centre d'information et de prévention des cancers par Brice Lalonde, secrétaire d'Etat chargé de l'Environnement auprès du premier ministre.
  • 1989 : Ce Centre de prévention est baptisé Epidaure par Claude Evin, Ministre de la Solidarité, de la Santé et de la Protection Sociale.
  • 1991 : Transfert du secteur chirurgical et création d'un domaine opératoire spécifique à la Radiothérapie per-opératoire. Positionnement de la totalité des services techniques, cliniques et administratifs sur le site de Val d'Aurelle-Paul Lamarque.
  • 1997 : Nomination du Professeur Jean-Bernard Dubois au poste de Directeur Général. Construction d'un bâtiment de Recherche de 1500 m² et installation des équipes de recherche dans ce nouveau bâtiment.
  • 2000 : Développement de technologies nouvelles en Radiothérapie avec l'acquisition d'un accélérateur avec un collimateur multi-lames (120 lames) permettant la Radiothérapie avec modulation d'intensité.
  • 2002 : Reconnaissance et création de 2 équipes de recherche labellisées INSERM.
  • 2003 : Création d'un secteur de Soins continus en Chirurgie pour une meilleure prise en charge de la chirurgie carcinologique lourde et le développement de techniques chirurgicales ou associations innovantes. Création d'une équipe mobile de soins palliatifs dans le cadre de l'hospitalisation à domicile.
  • 2004 : Acquisition d'un 2e accélérateur avec collimateur multi-lames et modernisation de l'équipement de radiothérapie per-opératoire. Acquisition de la mammographie numérisée à haute définition. Installation d'une banque de tissus tumoraux ou tumorothèque.
  • 2006 : Inauguration du 2ème bâtiment de recherche en partenariat avec la région Languedoc-Roussillon, le Conseil Général de l’Hérault, l’Université Montpellier I et l’Inserm.
  • 2008 : Début des travaux de restructuration avec ajout de 17 000m2 pour les soins (chirurgie ambulatoire, hôpital de jour, radiothérapie).
  • 2011 : Le Pr Jacques Domergue est nommé Directeur Général du Centre. Ouverture d’un nouvel Hôpital de jour de 36 places et d’un service de Chirurgie ambulatoire dédié avec 2 salles de bloc, 2 salles d’endoscopie et 12 lits.
  • 2012 : Labellisation par l’INCa Site de recherche intégrée en cancérologie (SIRIC).
  • 2013 : Le CRLC Val d’Aurelle Paul Lamarque change de nom et devient l’ICM – Institut régional du Cancer de Montpellier.
  • 2016 : Nomination du Professeur Marc Ychou au poste de Directeur Général.
  • 2017 : L’ICM, 1er centre français à acquérir un appareil de radiothérapie guidé par IRM.
  • 2018 : L’ICM rejoint l’Organisation des Instituts Européens du Cancer (OECI).
  • 2019 : Inauguration du MRIdian® Linac, le nouvel équipement qui révolutionne la radiothérapie.
  • 2020 : L’ICM a été classé parmi les meilleurs établissements au monde dans la catégorie "oncology" par le Newsweek, magazine américain d’envergure internationale. 

L'Histoire de l'ICM en images

1923 : une unité contre le cancer est créé à Saint-Eloi
Le Pr Paul Lamarque
Le Pr Paul Lamarque
Le Centre se délocalise au nord de Montpellier
Le Pr Henri Pujol
Le bâtiment B historique
Construction du centre de prévention Epidaure
Visite de Jacques Chirac
Le Pr Claude Romieu
arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube