Réunion de Concertation Pluridisciplinaire

Les Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) sont considérées comme le lieu de la discussion diagnostique et thérapeutique.

Les Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) sont aujourd'hui considérées, non seulement comme le lieu de la discussion diagnostique et thérapeutique, mais aussi comme un vecteur d'échanges de grande valeur pédagogique entre les professionnels, permettant également d'effectuer une analyse du bénéfice risque et de la qualité de vie pour le patient, dont il sera informé lors de la remise de son Programme Personnalisé de Soins (PPS).

Principes de fonctionnement des RCP

  • Tous les dossiers des patients atteints de cancer doivent être enregistrés par le secrétariat de la RCP ; 
  • Puis ils doivent être obligatoirement discutés en RCP avant mise en route du traitement avec réexamen chaque fois qu'il y a un changement significatif d'orientation thérapeutique ;
  • Les dossiers qui répondent à une procédure standard de prise en charge, ayant fait l'objet d'un accord pluridisciplinaire, traduite par un référentiel de pratique clinique validé et actualisé, peuvent, pour ne pas retarder l'acte thérapeutique, ne pas faire l'objet d'une discussion initiale en RCP ; ces dossiers sont enregistrés. Les situations qui répondent à ce standard sont définies par le Réseau Régional de Cancérologie ;
  • En cas d'acte de radiologie interventionnelle à visée diagnostique ou de chirurgie réalisée en urgence, la discussion du dossier du patient en RCP pourra avoir lieu après l'intervention ; le dossier ne sera pas seulement enregistré après l'acte : il devra donner lieu à une réelle discussion en RCP ; 
  • Les soins de support sont intégrés dans l'organisation des RCP.

Des procédures de contrôle, interne et externe, sont mises en place dans le cadre du 3C pour vérifier le respect de ce processus pour chaque patient ainsi que l'adéquation des dossiers discutés en RCP. Ce taux d'adéquation, et son évolution, constitueront un des indicateurs qualité du rapport d'activité demandé aux centres de coordination en cancérologie. 

L'organisation des RCP doit prévoir : 

  1. des fiches pré-remplies pour gagner du temps (cf. fiche expérimentée sur le dossier communiquant en cancérologie) 
  2. une fréquence de réunions préétablie 
  3. un quorum de base pour chaque type d'organe, prévoyant au minimum 3 spécialités différentes dont un oncologue, un chirurgien et un radiologue. 

Lorsque le praticien propose au patient de ne pas appliquer l'avis de la RCP mais de recourir à un autre traitement, il doit pouvoir le justifier et il est nécessaire de le mentionner dans le dossier.

La portée des décisions individuelles des médecins dans le cadre d'une prise en charge pluridisciplinaire s'analyse au regard de l'article 64 du code de déontologie médicale. 

Qu’est ce qu’une RCP de recours ?

Qu’est ce qu’une RCP de recours ?

Une RCP de recours doit permet de discuter des tumeurs rares et de donner un avis de recours pour les cas difficiles discutés dans le cadre des RCP territoriales.

Le principe des RCP de recours

Elles doivent être ouvertes à tous les médecins de la région pour participer ou présenter des dossiers et accessibles facilement : visioconférence dans l’idéal, ou dans un premier temps, saisie de la fiche RCP et inscription du dossier par le demandeur dans le DCO et contact téléphonique du médecin relai pour personnaliser la discussion si le médecin présentant le dossier ne peut être présent.

Les médecins relais de la RCP doivent être identifiés ; il s’agit des médecins qu’il est nécessaire d’appeler pour discuter du dossier avant la RCP si l’on ne peut y assister.

Certaines RCP peuvent être dédiées intégralement au recours, d’autres RCP assurent le rôle de RCP de recours pour la région et le rôle de RCP territoriales pour les cas internes de l’établissement.

Dans ce cas, un effort d’organisation doit permettre d’identifier un temps de recours pour que les médecins présentant des dossiers et souhaitant être présents puissent s’organiser.

Les RCP de recours sont définies par un thème, un coordonnateur, un quorum, un lieu.

Contact

Secrétariat RCP 3C ICM : 

Assistantes médicales : Magali Goguey-Muethon et Magali Moutet 

  • Secrétariat RCP - Parc Euromédecine, 208 rue des Apothicaires, 34 298 Montpellier cedex 5
  • 04 67 61 30 90  - Fax : 04 67 61 25 04
  • secretariatrcp@icm.unicancer.fr

DCC Onco-occitanie

Assistante pôle système d'information : Léa Schiano 

  • Toulouse : I.U.C.T-O - 1, Avenue Irène Joliot Curie 31059 Toulouse cedex 9
    - 05 31 15 65 00
  • Montpellier : Espace Henri Bertin Sans, Bâtiment A, 59 avenue de Fès - 34080 Montpellier 
    - 04 99 52 44 83
  • support.dcc@onco-occitanie.fr - 05 31 15 65 31 

Techniciens des connexions en visioconférence sur l’ICM : 

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube