Recherche

Parlons recherche pour la Journée mondiale du yoga

L’ICM propose aux patientes traitées pour un cancer du sein dans l’établissement, un accompagnement adapté par le biais de séances de Yoga.

Etude Skype - ICM Montpellier

 

En effet, il a été démontré que les médecines complémentaires apportent un réel bénéfice en terme de réduction des douleurs. 

Dans cette optique, l'étude SKYPE 2 (Suivi en Kinésithérapie et Yoga – Projet Educatif), promue par l'ICM, est actuellement mise en place au sein de 6 centres français et à ce jour 26 patientes ont été incluses sur les 108 attendues.

Cette étude, coordonnée par Kerstin Faravel, kinésithérapeute, compare l'efficacité d'une intervention combinée de kinésithérapie et yoga associés à un projet éducatif par rapport à un groupe contrôle sur les douleurs ostéo-articulaires et/ou musculo-squelettiques avérées, liées à l'hormonothérapie chez des patientes traitées pour un cancer du sein. 

Déroulement de l'étude

Groupe expérimental

L'intervention combine :

  • une 1ère période avec 1 séance collective hebdomadaire à l'ICM encadrée par un kinésithérapeute pendant 6 semaines et une pratique quotidienne de yoga à domicile à l'aide d'un guide du yoga et d'un guide audio.
  • une 2ème période également d'une durée de 6 semaines avec une pratique quotidienne de yoga à domicile en autonomie. 

Groupe contrôle

Pour ce groupe, il n'est pas prévu d'intervention SKYPE. La prise en charge se fera selon les modalités de chaque centre (consultations régulières avec le médecin référent. En cas de douleurs significatives, une prise d'antalgiques pourra être prescrite, de même que des séances de kinésithérapie

Une pratique de yoga sera proposée aux patientes qui le souhaitent une fois leur participation terminée.

 

Témoignages des patients sur les bénéficies du yoga

  • « Je ressens les bienfaits et une nette amélioration de la souplesse dans les mouvements des bras et de torsion de la colonne vertébrale ».
  • « Je me suis bien améliorée pour les mouvements. Après 6 jours de pratique, je ne prends plus de paracétamol, je m'endors facilement, je suis moins fatiguée au lever ».
  • « Le yoga devrait être proposé à tous les patients car on a besoin de cette pratique ».
  • « Je me sens mieux dans mon corps et je suis plus souple ».

Contact

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube