Recherche

Etude BIO-PSY : Parlons des biopsies mammaires et de la recherche clinique

La biopsie mammaire est un examen relativement simple pour les radiologues, mais qui peut être source d’anxiété majeure pour les patientes.

recherche clinique à l'ICM

Limiter l'appréhension, l'inquiétude et l'anxiété générées par la suspicion d'un cancer du sein et par les douleurs liées à la biopsie devrait faire partie intégrante du parcours de soin.

Dans ce contexte, l'ICM propose aux patientes une étude clinique intitulée « BIO-PSY », proposant, via la e-santé, un accompagnement de la douleur après leur biopsie (et auquel cas, une prise en charge algologique). En effet, il existe aujourd'hui des systèmes électroniques de e-santé qui permettent de déclarer en temps réel ses propres symptômes. On les appelle en anglais les « electronic-Patient Reported Outcomes » (e-PRO).

Les études montrent que s'intéresser aux symptômes, tels que les patientes les vivent, améliore leur autonomisation et leurs stratégies pour y faire face. De plus, on sait qu'une meilleure communication entre les patientes et les soignants permet de diminuer le stress, ainsi que la douleur associée.

Le but de cette recherche est ainsi d'améliorer le parcours de soins et la prise en charge des patientes post-biopsie en proposant une technologie innovante de la patiente connectée, quel que soit leur éloignement du centre de lutte contre le cancer.

L'étude clinique comporte 3 types d'intervention :

  • des systèmes informatiques connectés qui permettent de déclarer pendant 4 jours après la biopsie les éventuels symptômes(les « e-PRO) sur téléphone / tablette / ordinateur ;
  • des appels téléphoniques pendant 4 jours, avec une neuropsychologue clinicienne qui explore et gère les éventuels symptômes (e.g., douleur, anxiété, impact esthétique, …);
  • un suivi standard (i.e., la patiente gère ses éventuels symptômes comme habituellement).

Les 2 premières modalités seront comparées afin d'évaluer leurs bénéfices, par rapport au suivi standard, sur l'intensité de la douleur 4 jours après une biopsie mammaire. 

Les inclusions ont démarré depuis mars 2021 au sein du service de radiologie de l'ICM et dureront jusqu'à juin 2023.

Grâce à la mobilisation de toute l'équipe de radiologie, l'aide de la recherche clinique et de l'algologie, ainsi que l'implication des neuropsychologues, Louise Coutant et Dr Estelle Guerdoux, 82 patientes ont été incluses, à ce jour et prises en charge au cas échéant (sur les 192 prévues). Ce travail multidisciplinaire devrait permettre d'améliorer le vécu de la biopsie mammaire chez de nombreuses patientes concernées.

 

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube