Header icon

Cancer de l’œsophage Prise en charge

Centre expert dans les cancers de l'oesophage, l'ICM propose une prise en charge globale.

Notre établissement est un centre de référence dans la prise en charge du cancer de l'oesophage à Montpellier. Les équipes de l'ICM mettent tout en oeuvre pour vous assurer une qualité optimale des soins.
L’ICM propose une prise en charge globale du cancer de l'oesphage allant de la phase diagnostique, en passant par la phase thérapeutique quelque soit le stade, jusqu’au suivi après traitement. Elle fait intervenir différents acteurs (chirurgiens, radiothérapeutes, oncologues), offrant des soins adaptés à chaque situation ainsi que des thérapeutiques innovantes.

Diagnostic

Le plus souvent, le diagnostic de cancer de l’œsophage est évoqué devant l’apparition d’un blocage ou d’accrochages alimentaires que l’on appelle "dysphagie". La réalisation d’une endoscopie digestive œsophagienne et gastrique permet ensuite de visualiser la zone malade, tout en permettant la réalisation de prélèvements (des biopsies) pour aboutir au diagnostic de certitude. D’autres examens d’imagerie (scanner, écho-endoscopie, TEP-scan) peuvent ensuite être programmées afin d’évaluer l’extension de la maladie.

Choix des traitements

Le choix des traitements du cancer de l'oesophage est adapté à chaque patient en fonction du degré d’extension de la maladie, du type de cancer diagnostiqué (cancer épidermoïde ou adénocarcinome), de la localisation de ce cancer sur l’œsophage, mais aussi de l’état nutritionnel du patient, de l’existence de maladies chroniques associées, et plus généralement de son état général. 

Réunion de Concertation Pluridisciplinaire

La proposition de traitement est discutée à l’occasion d’une Réunion de Concertation Pluridisplinaire (RCP) laquelle réunit chaque semaine plusieurs médecins de spécialités différentes (chirurgiens, radiothérapeutes, oncologues, gastroentérologue, radiologue..). Votre médecin référent à l’ICM est ensuite en mesure de vous confirmer la proposition thérapeutique qui vous est faite et un compte-rendu de RCP est transmis à votre médecin-traitant.

Cancers localisés 

  • Dans les cas de cancers localisés, la chirurgie représente le traitement préférentiel. Elle consiste à retirer tout ou partie de l’œsophage (œsophagectomie) ; une chirurgie de reconstruction est pratiquée dans le même temps opératoire pour rétablir la continuité du tube digestif. Une approche mini-invasive sera privilégiée le plus souvent afin d’améliorer les suites opératoires.
  • Dans certains cas la chirurgie est précédée de traitements médicaux comme la chimiothérapie ou la radiothérapie (on parle alors de radio-chimiothérapie dans la mesure où une chimiothérapie est alors associée à la radiothérapie) afin de permettre une chirurgie la plus complète possible et réduire le risque de rechute ultérieure.
  • Dans les cas de cancers épidermoïdes de l’œsophage, des résultats comparables à ceux de la chirurgie en terme de survie ont pu être obtenus grâce à la radio-chimiothérapie seule chez des patients opérables, au prix d’un risque plus élevé de récidive locale. C’est également cette pratique de la radio-chimiothérapie seule qui est retenue pour les patients qui ne pourraient être opérés du fait de contre-indication à la chirurgie.

Cancers métastatiques 

Pour les cancers métastatiques, la chimiothérapie administrée seule représente le traitement de référence. Elle peut contribuer à ralentir le développement de la maladie, à soulager les symptômes et à améliorer la qualité de vie, en particulier chez les patients dont l’état général est conservé.

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube