Header icon

Tumeurs endocrines digestives Traitement

L'ICM est Centre expert tumeur endocrine labellisé RENATEN.

L’Institut propose à chaque patient le traitement le mieux adapté à sa situation grâce à une prise en charge multidisciplinaire, à des traitements spécifiques et un accompagnement personnalisé.

Le traitement consistera soit à enlever complètement la tumeur, il s’agit alors d’une chirurgie curative, soit de réduire la masse tumorale, pour diminuer les symptômes liés à la sécrétion hormonale.

Les thérapeutiques locales

Elles ciblent essentiellement le foie avec pour objectifs soit de diminuer l’apport sanguin à la tumeur par embolisation de vaisseaux principaux vascularisant la tumeur en combinant parfois la chimiothérapie, appeler alors chimio-embolisation ou combiner à des radio-éléments, appeler alors radio-embolisation.

Médecine nucléaire

La radiothérapie métabolique, ou radiothérapie interne vectorisée (RIV) 

Elle peut être proposée au patient au cours de l’évolution de sa maladie, notamment si la ou les tumeur(s) sont inopérable(s) et que la maladie progresse malgré les traitements déjà reçus. 

Elle est réservée aux patients atteints de « tumeur endocrine digestive intestinale bien différenciée, surexprimant les récepteurs à la somatostatine » (ce critère sera vérifié au préalable par une scintigraphie ou un TEP scan). Elle a pour but de diminuer les symptômes (notamment la diarrhée, les flushs) et de ralentir l’évolution de la maladie.
Elle consiste à administrer par voie intra-veineuse, au cours d’une courte hospitalisation, un médicament radiopharmaceutique constitué d’un peptide analogue de la somatostatine (vecteur qui va cibler la tumeur) et d’un radioélément (en général le Lutetium 177), qui va se fixer de façon sélective sur les cellules tumorales et les irradier, en vue de les détruire. 

Un cycle complet comporte 4 cures espacées de 8 semaines chacune. Lors de chaque cure, une ou plusieurs scintigraphies seront réalisées à des temps différents afin de vérifier la bonne fixation du traceur et apprécier la dose de rayonnement délivrée aux lésions et aux tissus sains. 

  • Avant de débuter le traitement, le patient sera reçu en consultation par un des médecins nucléaires de l’ICM, qui examinera certains critères (examens d’imagerie et prises de sang notamment pour vérifier la fonction rénale) et expliquera au patient le déroulement du traitement, les effets attendus. Il abordera également avec lui les consignes de radioprotection vis-à-vis de son entourage à son retour à domicile. 

Ce traitement est en règle générale bien supporté, avec peu d’effets secondaires, le plus souvent une fatigue modérée dans les quelques jours qui suivent chaque injection. Des prises de sang seront réalisées entre chaque cure afin de vérifier la bonne tolérance du traitement. Un scanner sera réalisé avant et après la fin du traitement afin de contrôler l’évolution de la maladie.

Les traitements médicaux

  • Les traitements anti-secrétoires par les analogues  de l’octréotide ou de lanréotide : ils sont souvent le premier traitement prescrits. Ils ont pour objectifs de diminuer les symptômes liés à la sécrétion hormonale de la tumeur et ont également ont un effet direct anti-tumoral. 
  • La chimiothérapie sera proposée, dans certains cas, selon le grade de la tumeur. Son objectif est de ralentir ou stopper le développement des cellules cancéreuses, soit dans le cadre de chimiothérapies standards ou en essais thérapeutiques., permettant l’accès à des molécules novatrices, et ce en collaboration avec des équipes internationales. 
  • Les thérapies ciblées : ces traitements, utilisés par voie orale, combattent des anomalies moléculaires qui stimulent la croissance des cellules tumorales et permettent de limiter le développement des cellules cancéreuses.
arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube