Header icon

Cancer de la thyroïde Traitement

L’ICM dispose d'une expertise dans la prise en charge des cancers de la thyroïde.

Notre établissement est un centre de référence dans la prise en charge du cancer de la thyroïde à Montpellier. Les équipes de l'ICM mettent tout en oeuvre pour vous assurer une qualité optimale des soins.

La première étape sera la chirurgie avec ablation d’un ou des 2 lobes de la thyroïde (thyroïdectomie partielle ou totale) associé parfois à un curage ganglionnaire. Cette étape permet de définir le stade du cancer thyroïdien. Les cancers thyroïdiens sont opérés soit au CHU (service référent au niveau régional), soit à la Clinique Beausoleil, soit dans d’autres établissements publics ou libéraux de la région (Perpignan, Béziers, etc..). 

Après chirurgie : l'irathérapie 

Après chirurgie, en cas de cancer différencié (cas le plus fréquent), on aura souvent recours à l’irathérapie. Les cancers infra-centimétriques (micro-cancers) sont en général guéris par la chirurgie seule.

  • L’irathérapie consiste à administrer une gélule d’iode 131, avec un verre d’eau, en chambre protégée. Après absorption, l’iode radioactif va se "fixer" sur les reliquats de tissu thyroïdien sain, et sur d’éventuelles métastases ganglionnaires ou à distance, et ainsi les détruire grâce à la radioactivité. En fonction du stade, la quantité de radioactivité délivrée pourra varier. La durée d’hospitalisation est de quelques jours. Le traitement est très bien supporté avec des effets secondaires limités.
  • Une scintigraphie est réalisée à la sortie. Des consignes d’hydratation et de radioprotection vous seront données pour protéger votre entourage à la sortie de votre séjour. 

Le plus souvent, une seule séance suffit. Plus rarement, en cas de métastases, plusieurs séances espacées de 6 à 12 mois seront nécessaires.

Dans certains cas, rares, le cancer thyroïdien ne peut être soigné par irathérapie seule, car le tissu tumoral ne "capte" pas l’iode. Le cancer est dit "réfractaire".  Il faudra alors avoir recours à d’autres traitements plus invasifs, comme la radiothérapie externe, et/ou une thérapie ciblée, voire de la chimiothérapie sous la responsabilité d’un oncologue. Des techniques de radiologie interventionnelle (radiofréquence, cryothérapie) peuvent également être associées.

Dans tous les cas, après thyroïdectomie totale, vous serez placé sous "hormonothérapie substitutive" à vie : prise quotidienne d’hormones thyroïdiennes (comprenant de la L-THYROXINE) visant à remplacer la glande thyroïde. Il existe de nombreux médicaments disponibles, la posologie sera adaptée en fonction de vos besoins et du contrôle de votre taux de TSH (prise de sang).

Le suivi de la maladie sera assuré par plusieurs spécialistes en fonction de la phase du traitement : initialement chirurgien et médecin nucléaire, puis relais par l’endocrinologue de votre choix. Il reposera sur la pratique régulière de prises de sang pour contrôle du taux de TSH et de Thyroglobuline (marqueur), et de l’échographie cervicale. Le suivi sera plus ou moins espacé en fonction du stade et des résultats.

Soins de support

Des soins de support et d’accompagnement peuvent être proposés tout au long de la prise en charge pour aider les patients à mieux vivre avec son cancer. Une équipe pluri-disciplinaire est disponible à l’ICM pour répondre à différents besoins.

LES SOINS DE SUPPORT À L'ICM 

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube