Header icon

Cancer du poumon Diagnostic

En tant que centre expert, l’ICM prend en charge les cancers du poumon.

Notre établissement est un centre de référence dans la prise en charge du cancer du poumon à Montpellier. Les équipes de l'ICM mettent tout en oeuvre pour vous assurer une qualité optimale des soins.

Diagnostic

 

L’affirmation du diagnostic nécessite l’analyse de fragments de la tumeur. Les biopsies peuvent être faites au niveau de la tumeur primitive ou de ses éventuelles métastases. Il est possible de recourir à la fibroscopie, des pontions sous scanner ou échographie. Exceptionnellement, la chirurgie est parfois nécessaire pour prélever un ganglion dans le médiastin ou pour réaliser une biopsie du poumon.

La preuve histologique ou cytologique est obtenue par un examen au microscope des tissus et/ou des cellules. Des analyses complémentaires sont souvent nécessaires pour affiner le diagnostic et identifier le traitement le plus adapté.

 

cancer du poumon à l'ICM

Endoscopie bronchique

L'équipe du Pr Xavier Quantin réalise des endoscopies bronchiques, complétant ainsi une offre de soins à la pointe dans la prise en charge des cancers du poumon.

Cet examen, réalisé sous anesthésie générale, est indispensable lors du diagnostic du cancer pulmonaire ou du suivi de la maladie pour évaluer l'efficacité des traitements. Les examens sont réalisés par Xavier Quantin ou Camille Travert en chirurgie ambulatoire.

L'endoscopie bronchique, qui permet de visualiser précisément la trachée et les bronches, consiste en l'insertion dans le corps d'une mini-caméra associée à une source lumineuse couplée à d'éventuels dispositifs chirurgicaux pour effectuer des prélèvements. Les images sont directement visualisées sur un écran.

Bilan d’extension

Différents examens devront être pratiqués pour évaluer l’extension de la maladie : scanner thoraco-abdomino-pelvien, un scanner ou idéalement une IRM cérébrale et une tomographie par émission de positons (TEP).

Les stades de la maladie

 

Le bilan d'extension permet de classer la maladie en 4 stades : 

  • Stade I : c’est un cancer localisé dont la taille est inférieure ou égale à 4 cm, sans atteinte ganglionnaire régionale et sans métastases.
  • Stade II : c’est un cancer localisé dont la taille est inférieure ou égale à 5 cm et/ou qui présente une atteinte ganglionnaire intra-pulmonaire, péribronchique ou hilaire, sans atteinte ganglionnaire régionale (N1) et sans métastases(M0).
  • Stade III : c’est un cancer localement avancé en raison d'une atteinte ganglionnaire médiastinale (N2 ou 3) et/ou de l’envahissement du médiastin ou de la paroi thoracique.
  • Stade IV : c’est un cancer qui s’associe à au moins une métastase.

 

Type histologique de cancer du poumon

 

Il faut distinguer deux grandes entités de cancer bronchique :

  • Les cancers bronchiques à petites cellules (CPC) entre 10 et 15% des cancers du poumon. Ils sont dans leur grande majorité étendus ne relevant que d’un traitement médical.
  • Les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) subdivisés en
    adénocarcinomes, représentant actuellement 60 % des cas,
    carcinomes épidermoïdes, représentant 30 % des cas, 
    carcinomes à grandes cellules, plus rares.

Le traitement va dépendre du groupe histologique et des caractéristiques moléculaires afin de personnaliser la prise en charge.

 

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube