Header icon

Cancer de la vulve Diagnostic

L'ICM est Centre Expert Régional des Cancers Gynécologiques et du réseau national Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques (TMRG).

A Montpellier, notre établissement est un centre de référence dans la prise en charge du cancer de la vulve. Les équipes de l'ICM mettent tout en œuvre pour vous assurer une qualité optimale des soins.

Symptômes

Les symptômes sont très variables et, comme toujours en matière de cancer, non spécifiques. A un stade précoce, vous pouvez ressentir des démangeaisons au niveau de la vulve ou découvrir une petite ulcération. La peau de la vulve peut apparaître blanche ou d'aspect rugueux. Elle demeure ainsi, malgré une hygiène normale. A un stade plus avancé, vous pouvez remarquer l’existence d’une masse, un saignement ou un écoulement inhabituel, un ou plusieurs ganglions lymphatiques de l'aine enflés ou durs.

Examen gynécologique

Le médecin effectuera un examen pelvien complet comprenant l’examen de la vulve, du vagin, du col de l’utérus et de l’anus. Il pourra réaliser un toucher vaginal pour déterminer les limites de la tumeur et un toucher rectal pour vérifier le rectum enfin il palpera les aines pour savoir si des ganglions lymphatiques sont envahis.

Bilan pré-thérapeutique du cancer de la vulve à l'ICM

  • Des biopsies localisées, éventuellement sous colposcope ou sous anesthésie générale pourront vous êtes proposées. 
  • Un bilan biologique sera réalisé afin d'évaluer la qualité de fonctionnement de certains organes et aussi de détecter des anomalies.
  • Des examens d'imagerie médicale peuvent être demandés pour préciser l’extension de la maladie. Il peut s'agir : 
  • Une échographie inguinale associée ou non à une ponction d’un ganglion apparaissant suspect au niveau inguinal (pli de l’aine).
  • Un scanner thoraco-abdomino-pelvien, une IRM et un PET scanner si la maladie est étendue au niveau de la région vulvaire ou en cas d’atteinte des ganglions inguinaux à l’examen clinique afin de connaître l’extension de la maladie.

Classification FIGO 2009

La classification FIGO détermine le stade de la maladie en fonction de la taille de la lésion, de son extension aux organes de voisinage ou des métastases à distance. 

cancer gynécologique ICM

 

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube