Lexique

Consultez le lexique de l'ICM et retrouvez les définitions des termes médicaux.

R

Radioprotection

Ensemble des moyens destinés à protéger le personnel et les patients contre les rayonnements radioactifs.

Radiothérapeute-Oncologue

Médecin spécialiste des traitements des cancers par des rayons qui détruisent localement les cellules cancéreuses (radiothérapie). On parle aussi d'oncologue radiothérapeute. En collaboration avec une équipe spécialisée qui comprend un physicien et un dosimétriste, le radiothérapeute calcule la dose de rayons nécessaire au traitement de la tumeur, identifie les zones à traiter et celles à protéger, et planifie les séances de radiothérapie. Celles-ci sont effectuées par un manipulateur de radiothérapie. Des consultations régulières permettent au radiothérapeute de vérifier le bon déroulement du traitement et de prescrire des médicaments pour traiter d'éventuels effets secondaires.

Radiothérapie

Traitement du cancer par des rayons qui détruisent les cellules cancéreuses ou stoppent leur développement. Contrairement à la chimiothérapie qui agit sur les cellules cancéreuses dans l'ensemble du corps, la radiothérapie est un traitement local, comme la chirurgie. Les rayons en eux-mêmes ne sont pas douloureux, mais ils peuvent provoquer des effets secondaires, parfois plusieurs semaines après la radiothérapie.

Source INCa

Radiothérapie externe

Traitement local du cancer dont le but est de détruire les cellules cancéreuses à travers la peau au moyen de rayons produits par un appareil de radiothérapie, un accélérateur de particules. Les rayons sont dirigés en faisceau sur la tumeur et parfois, sur certains ganglions voisins de l’organe atteint. Il existe différents types de rayons adaptés à la zone à traiter.

Radiothérapie peropératoire

Technique de radiothérapie qui consiste à délivrer, au cours d’une intervention chirurgicale, une dose unique élevée de rayons directement sur la tumeur ou sur la zone où a été retirée la tumeur, ce qui réduit l’irradiation des tissus sains voisins. Il s’agit d’une technique difficile à organiser car elle nécessite l’appareillage du bloc opératoire et la mobilisation de l’équipe chirurgicale, d’anesthésie et de radiothérapie. Elle est surtout utilisée dans les cancers du tube digestif, les tumeurs génitales et urinaires et les cancers bronchiques. Elle est en cours d’évaluation pour d’autres tumeurs (cancer du sein, sarcomes). Elle est réalisée uniquement dans quelques services hospitaliers.

Source INCa 

Randomisation

Procédure de tirage au sort du traitement attribué au patient dans une étude clinique. La randomisation permet de constituer des groupes de patients aussi comparables que possible.

Rayon X

Rayon de lumière invisible. Les rayons X traversent la matière et sont plus ou moins arrêtés en fonction des différents composants qu’ils rencontrent. Les rayons qui passent peuvent être détectés, ce qui permet de réaliser des images de l’intérieur du corps. Selon leur puissance, ils sont utilisés pour réaliser des examens d’imagerie (radiologie) ou des traitements (radiothérapie). Les rayons X sont également appelés photons X.

Recherche clinique

La recherche clinique vise à faire progresser et améliorer, dans le respect de l’éthique, les prises en charge thérapeutiques, les techniques de soins, de diagnostic ou de prévention à travers l'élaboration et la réalisation de projets de recherche innovants. C'est une recherche dynamique au service du patient, dans le prolongement de la recherche fondamentale.

Recherche fondamentale

La recherche fondamentale a pour principal objectif la production de savoir et la compréhension des phénomènes naturels. En sciences de la vie et de la santé, il s’agit notamment de décrypter les mécanismes du vivant : le fonctionnement de l’organisme humain bien sûr, mais aussi celui des organismes et de toutes autres entités avec lesquels il interagit. 

Source : Inserm 

Recherche translationnelle

La recherche translationnelle repose sur une collaboration étroite entre les médecins et les chercheurs car elle doit permettre un transfert de connaissances dans les deux sens : à la fois de la recherche fondamentale vers l’application au patient, mais également des observations faites chez le patient  vers la recherche fondamentale. La recherche translationnelle permet donc d’accélérer l’application des innovations scientifiques (outils diagnostiques, développement de dispositifs biomédicaux ou d’approches thérapeutiques issus de la recherche fondamentale…) pour une meilleure prise en charge du patient. 

Rétrocession

Certains établissements de santé disposant d’une Pharmacie à Usage Intérieur (PUI) peuvent être autorisés par les Agences régionales de santé (ARS), à dispenser des médicaments aux patients non hospitalisés (patients ambulatoires). On dit que ces médicaments sont « rétrocédés » par les PUI à ces patients.

Réunion de concertation pluridisciplinaire

Réunion régulière entre professionnels de santé, au cours de laquelle se discutent la situation d'un patient, les traitements possibles en fonction des dernières études scientifiques, l'analyse des bénéfices et les risques encourus, ainsi que l'évaluation de la qualité de vie qui va en résulter. Les réunions de concertation pluridisciplinaires (appelées aussi RCP) rassemblent au minimum trois spécialistes différents. Le médecin informe ensuite le patient et lui remet son programme personnalisé de soins (PPS).

arrow-leftarrow-rightchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upchevrons-leftchevrons-rightdirectory-placeholderexternal-linkfacebookfooter-bgicon-accounticon-annuaireicon-contrasted-officon-contrasted-onicon-donationicon-downloadicon-mailinstagramlinkedinlogo-choositmore-verticalplaysearchshare-2twitterviadeoxyoutube